Source www.lefigaro.fr

ENQUÊTE – C’est un projet qu’ils mûrissaient de longue date ou une subite prise de conscience. Pour ces habitants de grandes villes, le confinement a été une révélation.

Ces Français ne font pas partie des citadins qui ont fui leur grande ville pour aller se confiner au vert. Mais ils en ont rêvé eux aussi et, aujourd’hui, ils nourrissent des espoirs plus grands: c’est décidé, après la crise du Covid-19, ils quitteront définitivement la ville.

«Être confinés à deux dans un 40m2, sans balcon en banlieue parisienne, ça fait travailler l’esprit sur ce qu’on veut. On n’arrête pas de regarder des maisons magnifiques, au même prix que les appartements d’ici, qui sont hors d’Île-de-France», confie Estelle, 26 ans, qui habite à Cergy (95) avec son compagnon.

Quitter Paris est aussi devenu une forme d’urgence pour Stéphane*, 34 ans, qui vient de se séparer: «C’est une vieille envie que cette crise réactive. Depuis le début du confinement, je me demande ce que je fous là. C’est un ping-pong dans ma tête.» Dans cette capitale qui tourne au ralenti, il estime qu’il a «toujours à peu près la même vie de c…, sauf qu’à côté il n’y a plus tout ce qui fait l’attrait de Paris».

Categories:

Tags:

Comments are closed